Projet SPIN : un complément alimentaire contre le SARS-Cov-2

21 Oct 2020 | Actualités

Le projet SPIN : développement d’un complément alimentaire pour soutenir le système immunitaire dans la lutte contre l’infection du SARS-CoV-2.

Le SPIN (Spermidine et eugénol INtégrateur pour limiter l’impact du coronavirus dans les populations européennes) est un projet européen alimenté par EIT Food qui est actuellement en train de développer un complément alimentaire afin de soutenir le fonctionnement du système immunitaire dans la lutte contre les infections liées au SARS-Covid-2 chez les personnes à risques. Ce complément alimentaire a été formulé pour être riche en polyamine de germe de blé, la Spermidine, qui joue un rôle crucial pour favoriser l’autophagie ainsi qu’une huile essentielle antivirale à large spectre, riche en Eugénol, qui agit par diminution de la capacité de reproduction virale.

Dans le cadre de l’initiative de réponse de crise de l’EIT, cette activité contribue directement à la réponse de l’Union Européenne face à la crise sanitaire du COVID-19. Le projet SPIN est coordonné par l’Université de Bologne et comprend ces partenaires clés : IMDEA Food, l’Institut de la reproduction animale et de la recherche alimentaire de l’Académie Polonaise des Sciences, Molino Naldoni, Targeting Gut Disease, et Xeda International.

Ce complément est prévu pour couvrir la plage pendant laquelle le vaccin ne sera pas disponible pour tous, pour atténuer la contagion et les forts symptômes en utilisant des produits naturels, avec une approche antivirale. Il n’est pas supposé remplacer ou améliorer les vaccins actuellement en cours de développement.

Le consortium est en train de travailler sur l’identification des meilleures sources de matériaux brutes ayant une forte concentration de Spermidine (germe de blé) et eugénol (huile essentielle de clou de girofle). Les meilleures sources d’ingrédients seront transformées de manière à obtenir une version finale, qui sera testée avec différents modèles de cellules in vitro, dans le but de fournir des preuves scientifiques supplémentaires du rôle protecteur de ces compléments alimentaires.

L’eugénol a prouvé être un antiviral à large spectre ayant potentiellement la capacité de désactiver différents virus, incluant le coronavirus, et évitant la multiplication du virus dans les cellules de son hôte. L’admission de spermidine a significativement été associée à la réduction des risques de mortalité. Cela agit à travers plusieurs mécanismes, incluant un rôle crucial par voie d’autophagique, étroitement contrôlé par le métabolisme cellulaire.

Il a été récemment démontré que l’infection du SARS-CoV-2 limite l’autophagie en interférant avec plusieurs voies métaboliques, et que la présence exogène de Spermidine réduit la propagation du SARS-CoV-2 in vitro. Cela pourrait théoriquement provoquer la gêne ou la paralysie du virus aux formes pulmonaires les plus graves, représentant un risque de mortalité existant pour ceux qui contractent le SARS-CoV-2 et développent le Covid-19.

Ce complément représente une nouvelle stratégie pour aider à combattre le virus en utilisant des ingrédients aux propriétés antivirales naturelles. Pour cette raison, un bassin de programmes de formations pour diététiciens et nutritionnistes sera organisé en Pologne, Espagne et Italie pour mettre en lumière l’importance des compléments alimentaires à des fins préventives.

En attendant le lancement d’un vaccin efficace, il est nécessaire d’améliorer le système immunitaire de la population, réduisant ainsi le nombre d’infections et diminuant, dans ce cas, la sévérité des symptômes.

De plus, ce complément a prouvé avoir une activité protectrice contre les autres virus comme la grippe, qui peut également menacer d’épidémie la population européenne.

Pour plus d'informations :

9 + 3 =